Formations Artistiques

Théâtre : Kûtyâttam

kuttyattam-théâtre-inde du sud

Le Kûtiyâttam du Kerala est l'unique forme de théâtre en langue sanscrite ayant aujourd'hui subsisté en Inde. Il a d'ailleurs récemment été déclaré chef-d'oeuvre du patrimoine oral et immatériel de l'humanité par l'UNESCO, ce qui est un signe éloquent de son importance au sein de la culture de l'Inde du sud.
La troupe de Kûtiyâttam du Natana Kairali est aujourd'hui un des très rares dépositaires de cet art millénaire.
Elle a tout particulièrement bénéficié de l'enseignement du plus grand maître du genre, Guru Ammannur Madhava Chakkyar, véritable légende vivante, dépositaire de l'école Ammannur Chachu Chakkyar Smaraka Gurukulam, qui a formé tous ses membres aux difficiles techniques et au répertoire exigeant de cet art millénaire.
Ce programme pédagogique est d'ailleurs soutenu financièrement depuis plusieurs années par la Sangeet Natak Akademi (Delhi).
Sarasvati India collabore depuis de nombreuses années avec la troupe du Natana Kairali et avec son directeur artistique Gopal Venu.

Art martial : Kalaripayat

kalaripayat-inde du sud

Kalaripayat ou Kalarippayattu : " Chemin du champ de bataille"

Originaire du sud de l'Inde, le kalaripayat serait le doyen des arts martiaux. Technique d'autodéfense avant tout, il se pratique avec armes et à mains nues, mais ne va pas sans spiritualité. L'élève de
kalaripayat développe concentration, souplesse, réflexes, puissance et souffle.
Les arts martiaux pratiqués en Inde du sud (kalaripayat, Varma Kalai, selambam...) et ceux exercés en Chine (kung-fu, tai chi chuan...) montrent de nombreuses similitudes, notamment dans les mouvements
enchaînés, les positions d'inspiration animales et les techniques tenues secrètes.

Intervenant pédagogique en Kalarippayattu :
Nous collaborons régulièrement avec le maître de Kalarippayattu T. Ajith Kumar.

T. Ajith Kumar né en 1968, a commencé ses études de Kalarippayattu à l'âge de 10 ans sous les conseils de son père, Thankappan Assan, grand maître de Kalarippayattu et créateur du centre de formation " Maruti Marma Chikilsa and Kalari Sangham " créé en 1957, et aujourd'hui dirigé par T. Ajith Kumar.
T. Ajith Kumar est déclaré Champion de Kalarippayattu de l'état du Kérala de 1983 à 1993.
En 1993 il reçoit une récompense prestigieuse de Dekshina Kerala Marma Thirumu Kalarippayattu et la même année il travail pour la compagnie de Théâtre Milon Mela, dirigé par Abani Biswas, et tournera en Suisse, en Italie, en Pologne, en Autriche et en France.
En 2000 il est invité à Valladolid, en Espagne, pour participer à la Première Rencontre Internationale des arts martiaux de l'Asie et en 2001 il se produit à Paris, aux Festival Latitudes à la Villette et aussi au Festival d'été de Rome.
Depuis plus de 15 ans il enseigne son savoir à de nombreux artistes autant indiens qu'occidentaux. Son approche pédagogique est déjà une fusion de l'orient et de l'occident, dûe à ses nombreux voyages par le monde.

Danse : Mohini Attam, Bharata Natyam

mohini attam-inde du sud

Le Bharata Natyam est une forme de danse classique indienne originaire du sud de l'Inde. C'est l'une des plus anciennes danses indiennes. Elle était entièrement réservée aux hommes et était liée aux pratiques religieuses dès son origine. Avec le temps, elle fut interdite hommes sous la domination anglaise, mais autorisée dans les comptoirs français (Sud du pays). Elle a été sauvée, au début du XXe siècle, d'un oubli presque total. Le Bharata Natyam est une danse de soliste dont l'apprentissage est très difficile et très long. Souvent enseignée aujourd'hui aux jeunes filles, elle est restée ouverte aux garçons.
Le Mohini Attam est une danse classique très féminine du Kérala, racontant essentiellement des scènes de la vie quotidienne et des épopées du Mahabharata.

Sarasvati India collabore avec plusieurs troupes basées à Trivandrum, et s'adapte donc aux demandes des artistes.

Chant et musique carnatique

veena et tabla-inde du sud

Développement pédagogique d'un stage de musique carnatique.

  • Historique de la musique traditionnelle carnatique.
  • Pratique vocale et instrumentale à travers des exercices de bases :
  • Sarali Varishagal : système de notations
  • Madhyastathi : 5 formes
  • Tharastati : notes aigues
  • Mantrastati : notes basses
  • Sandha Varishagal : notes doublées
  • Vakara Jandha : notes confuses
  • Dhatu Varishagal : notes difficiles
  • 7 talas : 7 rythmes
  • Ghidam : mélodies
  • Fusionner les techniques indiennes et occidentales.
  • Création d'un nouveau langage musical.